SNFOLC Dijon

Parcoursup, Réforme du Bac, du Lycée et du LP: la casse des diplômes

La contre-réforme du gouvernement Macron a commencé par l’application de Parcoursup avant que le texte soit examiné et voté au Parlement, et alors même que Parcoursup n’avait recueilli aucune voix favorable au Conseil Supérieur de l’Education.

La ministre de l’enseignement supérieur prépare actuellement un projet de refonte des licences, fondé sur la capitalisation de « blocs de compétences » ,  à partir desquels il sera alors possible de construire des parcours très libres. Avec cette logique de certification, ce serait  la fin des licences fondées sur les disciplines, et de l’Université fondée sur la transmission des savoirs disciplinaires.

Une autre réforme s’annonce sur la voie professionnelle, qui met en danger la formation professionnelle scolaire assurée dans les LP. Nous n’en connaissons encore que le rapport Marcon-Calvez qui doit l’inspirer, et le principe d’une sélection: les meilleurs élèves seraient repérés pour l’apprentissage; les autres, plus en difficulté, relèveraient de la voie scolaire initiale.

Enfin la réforme du bac et du lycée se précise, dans la logique de sélection initiée avec Parcoursup.

Les principes de la réforme du lycée sont les suivants :

  • territorialisation du baccalauréat,
  • renforcement de l’autonomie,
  • dénaturation des disciplines,
  • individualisation des parcours,
  • définition locale des enseignements.

Le ministre avance à marche forcée malgré le vote obtenu lors du dernier CSE du 21 mars:  (40 contre : FO, CGT, FSU, Solidaires, UNEF, SGL, CFE-CGC et CFDT ; 11 abstentions : FCPE ; 19 pour : UNSA, SNALC).

L’objectif du gouvernement est de tout boucler pour le prochain Conseil Supérieur de l’Education, le 5 avril !

Vous trouverez le détail des textes de ces réformes sur les liens suivants:

– Réforme du bac: jugez sur pièces

– Réforme du lycée: jugez sur pièces

Mais vous pouvez lire une synthèse qui résume ces deux réformes en projet.

Discutons, informons, organisons !
Le 3 avril les cheminots sont appelés à débuter la grève. Dans les AG de cheminots, la reconduction de la grève à partir du 3 avril est en discussion. Cette question ne concerne pas que les cheminots. La FNEC FP-FO appelle les personnels à se réunir dans les écoles, les établissements et les services, dans l’unité, pour en débattre.

 

 

30 mars 2018

CAPA Classe exceptionnelle Certifiés

décla et CR des élus SNFOLC

Bulletin d’adhésion 2018

Les bulletins de cotisation 2018 des 4 départements