SNFOLC Dijon

Après le 9 mai, la grève reste à l’ordre du jour…

AG DU 9 MAI 2019

COMPTE RENDU des débats et des interventions de FO

RELEVE DE CONCLUSIONS

 

L’AG de grévistes a eu lieu ce jeudi 9 mai de 10h30 à 12h30.

Il a d’abord été discuté de la mobilisation du 9 : chacun a pu constater à la fois les difficultés à mobiliser pour une grève, et en même temps la forte opposition à une loi Blanquer qui ne trouve pas de soutien. La logique d’ensemble existe mais elle est encore difficile à faire comprendre, même si les enjeux de certains aspects de la loi (Article 1 qui porte atteinte à la liberté d’expression) ont été plus vite cernés. Il faut encore informer, mais FO appuie le point de vue suivant : on ne peut pas faire massivement sans s’être mis en grève et sans aller voir les collègues au plus près, dans les établissements scolaires.

Il a ensuite été question longuement de Sombernon. Les collègues de ce collège ont raconté leurs conditions de travail très dégradées, le management très autoritaire du chef d’établissement, l’enquête à charge du rectorat, l’incompréhension et la stupeur à l’annonce des résultats et des sanctions envisagées pour deux enseignants. L’AG s’est montrée très solidaire de cette situation, emblématique d’une application stricte de l’article 1 de la loi sur l’école de la confiance. Il a même été rappelé que des sénateurs qui examinent cette loi ont proposé un amendement qui autoriserait les chefs d’établissement à exclure un enseignant 3 jours sans traitement. Museler ainsi les enseignants n’est pas acceptable. Soutenir Sombernon est une évidence pour l’AG et les syndicats qui y sont représentés. FO insiste aussi sur l’utilité d’une démarche sur le registre CHS-CT.

FO évoque aussi le reste de la loi sur l’école de la confiance : on ne peut en avoir aucune dans un gouvernement qui prétend qu’elle ne contient aucune menace sur l’école primaire, sur l’école maternelle, ou sur les directeurs, alors que l’académie de Besançon est déjà désignée comme académie pilote dans l’application de cette loi et la création de cités scolaires avec un directeur basé sur le collège pivot.

Il a également été question de la situation des AESH, dont le statut est peu protecteur et le salaire extrêmement bas. Un rassemblement est envisagé mercredi 15 mai pour demander qu’ils soient titularisés avec un vrai statut, et un vrai salaire.

Le collectif inter degrés avait préparé une banderole pour que l’EN soit visible dans la manifestation. Ils ont évoqué la date du 12 mai (nouvelle AG nationale des collectifs) et celle du samedi 18 mai (manifestation nationale parisienne appelée par la FSU pour favoriser la participation des familles et des personnels non encore grévistes).

En ce qui concerne les perspectives d’action, la grève reconductible est souhaitée. Mais des hésitations sont exprimées sur la possibilité de mobiliser des collègues qui se méfient des journées saute-mouton, et qui se méfient de la notion même de grève. Tout le monde s’accorde pourtant à penser qu’il faut bien se lancer à un moment ou à un autre. Aux yeux de FO, un mouvement de grève au moment des examens, évoqué dans la conversation, n’a de chance de se maintenir que s’il a démarré avant. La création d’une caisse de grève est également évoquée, pour Sombernon en particulier (en grève à + de 90%).

 

Relevé de conclusions :

L’AG de grévistes du 9 mai apporte son soutien à l’ensemble des collègues du collège Jacques Mercusot de Sombernon, et demande :

– l’abandon des procédures administratives envisagées à l’encontre de deux enseignants

– une médiation avec le Rectorat.

– un retour à des conditions de travail normales et saines.

Motion adoptée à l’unanimité

 

L’AG de grévistes du 9 mai propose de construire la grève reconductible par des tournées d’établissements scolaires de la maternelle aux universités à compter du mardi 14 mai. Elle appelle d’ici là les collègues à se réunir dans leurs établissements, et à une nouvelle AG le mardi 14 au matin à 8h30 pour organiser ces tournées.

Motion adoptée à l’unanimité

9 mai 2019

Bulletin d’adhésion 2019

Les bulletins de cotisation 2019 des 4 départements