SNFOLC Dijon

Soutien à la syndicaliste du SNFOLC 75 placée en garde à vue le 11 mai

Samedi 11 mai, 15h20, une syndicaliste enseignante membre de la CE du SNFOLC 75, est mise en garde à vue pour « insulte au Président de la République », alors qu’elle manifestait pacifiquement aux côtés d’autres syndicalistes et de gilets jaunes. Son compagnon qui a tenté d’empêcher l’arrestation, est toujours en garde à vue. La collègue, en cellule jusqu’à 20H30 ce samedi, est à nouveau convoquée lundi 13 mai à 10h, en audition libre.

 

Le bureau de la FNEC 21 demande :

– La sortie immédiate de garde à vue du compagnon de notre collègue

– L’annulation de la convocation au commissariat de notre collègue ce lundi 13 mai

– l’arrêt des poursuites.

Il dénonce :

– les arrestations arbitraires,

– les tentatives d’intimidation qui se multiplient dans les mobilisations contre les réformes dans l’Éducation Nationale ;

– et la remise en cause du droit de manifester.

 

Vous trouverez ce même communiqué, pour affichage, ici: communiqué 12 mai 2019

Un communiqué intersyndical a été signé nationalement: Communiqué commun repression

Pour plus de détails: Arrestation d’une syndicaliste – la répression ça suffit

12 mai 2019

Bulletin d’adhésion 2019

Les bulletins de cotisation 2019 des 4 départements